LITTERATURE ADULTE

Les piliers de la Terre, Ken Follett

BONJOUR TOUT LE MONDE

Il y a de ces livres qui vous marque pour toujours. Une rencontre avec un auteur dont vous savez déjà qu’il fera parti de vos préférés. C’est rare mais lorsque cette sensation arrive, c’est magique.

Il y a de nombreuses années déjà que j’ai envie de découvrir la plume de Ken Follett. Pourtant, c’est bête à dire, j’avais peur de l’épaisseur de ses romans. Des bébés de 1000 pages et plus. Pourtant, je me suis lancée. Je suis allée en librairie et j’ai acheté le premier tome de la Trilogie de Kingsbridge. J’ai acheté Les Piliers de la Terre.

Les piliers de la Terre, Ken Follett

On parle de trilogie mais s’en ai pas vraiment une. Chaque livre peut se lire indépendamment des autres et dans l’ordre que l’on souhaite. Pour ma part j’ai opté pour un ordre chronologique, mais j’aurais bien pu en faire autrement sans que cela ternisse ma lecture.

Les piliers de la Terre c’est l’histoire d’une cathédrale. Nous sommes au moyen âge, au XII° siècle au début du roman, dans une petite ville d’Angleterre. Nous suivons le destin de plusieurs personnages. Tom le bâtisseur, Ellen, Aliéna, Jack, Alfred, le prieur Philip William… Et tant d’autres. Leurs destins vont se croiser et se décroiser au fil des années, des rancœurs et des batailles.

Dès le Prologue nous sommes catapulté dans un univers féroce, au cœur de l’action. Par les complots politiques, Les Piliers de la Terre m’a fait légèrement pensé à l’univers de Games Of Thrones, avec le côté fantastique en moins.

Dans Les piliers de la Terre, il y a de tout. Des personnages attachants, d’autres clairement repoussants, des histoires d’amour, de haine, de passion, et de vengeance. Les piliers de la Terre a tout pour plaire. Ce roman historique nous embarque avec lui. Sans que l’on s’en aperçoive, nous fermons la dernière page, une larme à l’œil, avec le regret de devoir déjà laisser nos personnages dans leur monde et de revenir au nôtre.

C’est un véritable pour coup de cœur. L’intrigue m’a happé de la première à la dernière page, autant que la plume simple et efficace de Ken Follett qui sublime le récit.  C’est un grand roman d’aventure !

Photographie droits réservés @lacavernedhaifa

Construire une cathédrale devient source de richesse, bien sûr, mais surtout d’épreuves. Des épreuves stratégiques, politiques, artistiques, sentimentales, religieuses.

Les piliers de la Terre est un véritable chef d’oeuvre avec d’incessants rebondissements tout en étant le travail d’un historien passionné. J‘ai aimé être immergée dans cette période historique que j’affectionne tant ! Un pur bonheur ! Je comprends d’avantage pourquoi ce roman à sa sortie en 1985 a fait sensation. Pour la petite anecdote, Ken Follett a dû user de persévérance pour se faire éditer de ce roman que les éditeurs trouvaient trop long. Il a été édité pour la toute première fois en Espagne. Le roman a eu un succès monstre dès sa sortie. Les Piliers de la Terre est devenu le roman populaire par excellence dans le pays et je comprends désormais pour quelles raisons. C’est un roman qui peut plaire à plusieurs profil de lecteurs : amateur de romans historiques, d’aventure, de fantasy, de romance. Le mélange est parfait ! 

COUP DE COEUR

cropped-logo-3-1-3.jpg

 

 

 

 

 

4 commentaires sur “Les piliers de la Terre, Ken Follett

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s