LITTERATURE·LITTERATURE JEUNESSE

L’expiation, de Christelle Lebailly

BONJOUR TOUT LE MONDE

Je me suis rendue compte que je ne vous ai pas encore chroniqué ma lecture de l’Expiation, nouveau roman de Christelle Lebailly, alors que je l’ai lu cet été. Toutefois, en y pensant ce n’est pas si mal de vous en parler à l’approche d’Halloween. 

En effet, Christelle Lebailly, après un roman jeunesse Lula et les monstres, nous offre un thriller adolescent. 

expiation couverture

Nous sommes propulsés à Ashland, une petite ville minière de Pennsylvanie, dont on sait peu de choses mis à part qu’elle se morcelle de plus en plus et qu’elle est engloutie par les galeries qui courent dans son sous-sol. A Ashland, pas de page internet, ni de contacts extérieurs ; à croire que rien ne sort de la vallée.

Ainsi, lorsque Jessica y débarque pour vivre chez sa grand-mère, elle découvre une femme à l’image de la bourgade : pleine de froideur, de regards inquisiteurs, et de secrets. L’adolescente se retrouve confrontée à une communauté pieuse, où les traditions font office de lois, et rapidement, les mystères s’accumulent. Pourquoi les mines effrayent-elles tant les habitants, et pourquoi sa grand-mère refuse-t-elle de parler de la mort de son père, survenue dix ans auparavant ?

Jessica l’ignore, mais un compte à rebours a été enclenché dès son arrivée. Des murmures parcourent les bois, tandis que des tambours résonnent sous la terre.

L’Expiation approche, et l’heure du sacrifice a sonné.

J’ai lu ce roman d’une traite. Il y a une mise en tension du lecteur dès les premières pages avec l’arrivée de Jessica dans une ville qu’elle ne connaît pas et qui semble dénuée de toute sympathie. En effet, les routes gondolent, les gens qu’elle rencontre semble garder au chaud de lourds secrets, et puis sa grand-mère est extrêmement froide. Jessica qui est une adolescente rebelle, abîmée par les morsures de la vie, a besoin inconsciemment de réconfort et d’amour, pourtant sa grand-mère est aussi froide qu’un glaçon. Elle ne semble pas l’aimer et très vite, Jessica lui surprend des manies peu familière… 

Jessica est une adolescente qui cherche à connaître des éléments de son passé, sur son père notamment, mort lorsqu’elle était enfant. Jessica, ne se doute pas de ce qu’elle va trouver dans les vieilles boites d’archives et dans les sous-sol de la ville.

C’est un roman haletant, rythmé comme il faut pour tenir en éveil son spectateur. Le dénouement final est dans la même veine que l’atmosphère du roman : macabre, lugubre, angoissant.

Toujours, comme dans Lula et les monstres, la plume de Christelle Lebailly est remarquable. C’est une écriture simple, imagée, qui s’efface volontiers au profit de l’intrigue. Les personnages sont parfaitement construit. On peut facilement détecter leur personnalité et suivre leur évolution.

citation expiation christelle lebailly

Je me suis attachée à Jessica, qui derrière son allure rebelle montre facilement ses failles. C’est une rebelle attendrissante qui sait nous embarquer dans son histoire et faire accélérer notre rythme cardiaque quand il le faut.

Je reste marquée par l’atmosphère de la ville d’Ashland. J’ai trouvé remarquable les descriptions de la ville, des sous-sol, des souterrains. Chaque lieu a ses caractéristiques, que ce soit le restaurant fast-food, le lycée, la forêt alentour, la maison de la grand-mère…etc.

Finalement, c’est un peu le lieu qui provoque l’intrigue plus que les personnages. Les lieux sont chargés de sens, et, avec du recul, je trouve que chaque lieu est la description psychologique du/des personnage(s) qui y habitent.

Pour moi, ce court roman de deux-cent pages est un sans faute. C’est un très bon livre de thriller adolescent. J’ai passé un superbe moment de lecture et je remercie encore une fois Christelle Lebailly de m’avoir offert son roman. 

TRE BONNE LECTURE 3

logo 3

 

4 commentaires sur “L’expiation, de Christelle Lebailly

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s