Je vous emmène de Joyce Carol Oates.

A House A Day Project- 23 by Christopher Hebert

Je suis très heureuse de vous présenter cette lecture qui m’a surprise. Une lecture assez spéciale que j’ai beaucoup aimé mais qui je pense ne plaira pas à tout le monde. Je vous présente : Je vous emmène de Joyce Carol Oates.


MON AVIS

L’histoire en quelques mots :

 » En ce début des années soixante, nous n’étions pas encore des femmes mais des jeunes filles.
Fait qui, sans ironie aucune, était considéré comme un avantage.  » Ainsi commence cette chronique de la vie d’un campus américain à l’époque où le seul diplôme reconnu pour une demoiselle qui se respecte était une bague de fiançailles. Que se passe-t-il dans ce petit monde édulcoré quand une jeune femme pas comme les autres s’éprend d’un étudiant noir alors que la ségrégation raciale bat son plein ?

Livreclem

Les cordes sensibles :

Cette jeune fille dont on ne connaîtra jamais le nom nous raconte trois périodes de sa vie. La première partie porte sur les sororités, et plus particulièrement sur la sororité de la maison Kappa. Elle nous raconte son entrée dans cette société qui n’est pas la sienne. Elève boursière, elle intègre une maison où les jeunes filles viennent de familles aisées et dont le rêve est de trouver un bon parti.

Notre personnage principal, vient quand à elle d’une famille très modeste, d’un père absent et d’une mère décédée à sa naissance. Martyrisée depuis son plus jeune âge par ses frères et ses grands-parents, elle porte le poids de la culpabilité. Entrée dans une sororité est une victoire !

Pourtant le rêve se transforme vite en cauchemar et la jeune fille nous met également mal à l’aise. Comment expliquer… Elle ment tout le temps, fait les poubelles, ne se lave pas, vole les rasoirs et savons de ses camarades, et part dans des réflexions philosophiques. Gare à ceux qui attendent de la légèreté avec cette histoire. Ce n’est pas du tout le cas ! De citations en citations philosophiques je conseille au lecteur d’être bien préparé à entrer dans la tête de cette jeune fille pas comme les autres…

Livreclem

La deuxième histoire est celle qui nous intéresse le plus : l’histoire d’amour avec cet étudiant noir.

Je m’attendais à une histoire à la Loving (film réalisé par Jeff Nichols). Une histoire d’amour sur fonds d’Histoire socio-politique.

Montrer à la mouche par où sortir de la bouteille fut l’espoir qui anima Ludwig Wittgenstein toute sa vie, mais la vérité est que les êtres humains ne veulent pas sortir de la bouteille; nous sommes captivés, fascinés, par l’intérieur de la bouteille; ses parois de verre nous caressent et nous consolent; ses parois de verre sont les limites de nos expériences et de nos aspirations; la bouteille est notre peau, notre âme; nous sommes habitués aux déformations visuelles du verre; nous ne souhaiterions pas voir nettement, sans la barrière du verre; nous serions incapables de respirer un air plus pur; nous serions incapables de survivre à l’extérieur de la bouteille.

J’ai été bien chamboulée lorsque l’histoire d’amour se transforme plutôt en une obsession non-réciproque d’une jeune fille pour un homme plus âgé (à qui elle ment encore une fois)…

La troisième histoire est celle de son retour « aux sources » auprès de son père… C’est l’histoire qui m’a le moins plu, dans laquelle je me suis le plus ennuyée.

Je vous emmène est un roman déconcertant qui nous plonge dans la psyché d’une jeune fille bizarre qui développe toutefois un regard très terre-à-terre sur son époque.

Livreclem

Bien que parfois elle sème le malaise tant autour d’elle, aussi bien dans l’histoire que vis-à-vis du lecteur, cette lecture est tout à fait remarquable !

Je trouve ça important de parfois lire des romans où les personnages ne nous correspondent pas du tout. Cela permet de nous ouvrir au monde, d’être plus tolérant aussi.

 Je n’aurais pas isolé la négritude de ses autres qualités. Certes, c’était un fait de son être. La première chose qui frappait l’œil, mais ce n’était pas un fait définissant ni définitif.

Parfois, cette jeune fille m’a touché, et bien des fois j’aurais voulu lui tendre la main pour l’aider.

C’est à la fois une quête identitaire, un regard philosophique sur le monde, une histoire d’amour hors norme, et un personnage totalement psychédélique !

Livreclem

Pour résumé, Je vous emmène, n’est pas un roman que je conseillerais à tout le monde. Il faut être prêt pour ce genre de lecture je pense. Ne vous attendez pas à une romance, ni à une romance historique, mais plutôt à l’histoire d’une jeune fille qui porte un regard différent sur le monde qui l’entoure, qui agit bizarrement (et on ne sais pas pourquoi). Pour autant c’est une lecture qui marque. C’est une lecture comme on en voit peu. Je conseillerais ce roman à tous les amateurs des romans peu communs et des lectures un peu déroutantes.

BONNE LECTURE

Lacavernedhaifa

 

Publicités

2 commentaires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s