Le chant des esprits, tome 2, de Sarah Lark

Φ Moutons blancs - Style naïf

Il y a un peu plus d’un mois je vous avez présenté le premier tome de cette trilogie qui a fait des millions de lecteurs heureux sur toute la planète. Aujourd’hui je suis heureuse de vous présentez le deuxième tome.

Pour celles et ceux qui n’auraient encore jamais lu cette trilogie, je vous conseille plutôt de lire ma chronique du premier tome ici, au risque de vous faire spoiler (ce serait dommage n’est-ce-pas ?)


MON AVIS

L’histoire en quelques mots :

Gwyneira – l’une des deux héroïnes du Pays du nuage blanc – élève sa petite-fille Kura et s’inquiète pour elle. La jeune métisse de quinze ans, surnommée la reine maorie, possède un physique et une voix magnifiques qui suscitent l’admiration.
Mais, capricieuse et uniquement intéressée par la musique, Kura refuse d’assumer son rôle d’héritière de Kiward Station, le domaine familial. Gwyneira décide alors de l’envoyer en pensionnat pour lui donner une éducation stricte.
C’est alors que Kura rencontre William Martyn – le fiancé de sa cousine, la petite-fille d’Hélène – autre héroïne du Pays du nuage blanc… Le coup de foudre est réciproque. Kura et William décident de se marier, au grand dam de tous.
Kura pourra-t-elle cependant se contenter d’un rôle d’épouse alors qu’une grande carrière musicale lui est promise ?

Pâques = retomber en enfance, chasse aux œufs, temps suspendu entre l'enfance et le monde adulte, / Merveilleuses Pâques / Pâques aux merveilles /

Les cordes sensibles :

Encore une fois, sans rien vous cacher, ce deuxième tome fût un véritable coup de coeur ! Quel plaisir de retrouver l’univers de Sarah Lark !

Je vous avoue que j’avais un peu peur de m’ennuyer dans ce deuxième tome. J’avais peur que l’histoire soit à peu près la même que la première mais avec des personnages différents. Au contraire ! J’ai été agréablement surprise par la tournure des évènements !

Dans ce deuxième tome, nous suivons une deuxième génération de femmes. Les petites filles d’Hélène et de Gwyneira : Kura et Elaine.

Diamétralement opposées malgré leur lien de sang, Elaine et Kura sont deux cousines qui vont très vite être séparée par la jalousie.

Elaine est le caractère léger, discret et rayonnant de ce roman. J’ai adoré ce personnage ! Et ce qui lui arrive (oh mon dieu) m’a captivé du début à la fin de l’histoire ! Elaine est rêveuse. C’est un être libre qui veut croquer la vie à pleine dent, mais surtout vivre en pleine nature, entourée de ses animaux. Elle m’a beaucoup fait penser à Gwyneira ! Et puis c’est un personnage pour qui rien n’est simple. Elle doit se battre inlassablement pour assouvir ces désirs. Et j’adore ça ! Ca lui donne un côté très humain.

Pâques = retomber en enfance, chasse aux œufs, temps suspendu entre l'enfance et le monde adulte, / Merveilleuses Pâques / Pâques aux merveilles /

Kura est un personnage hautain, égocentrique et égoïste. Ce n’est pas un personnage auquel je me suis attachée tout de suite. Pourtant, petit à petit, Kura a su percée sa carapace pour mieux me plaire ! J’ai aimé son côté passionnée. Ce que veux Kura c’est chanter ! Vivre de la musique ! Elle ne veut pas tenir la ferme de sa grand-mère. Et j’ai pu comprendre ses crises de colères parfois. Moi-même je détesterais que l’on décide de ma vie à ma place !

Comme d’habitude, Sarah Lark sait nous embarquer dans son univers grâce à ses nombreux rebondissements !

Toutefois, j’ai trouvé la fin un peu bâclée. Mais je ne sais pas encore si c’est parce que je ne voulais pas quitter ce roman, ou si c’est vraiment un défaut de rythme. J’ai l’impression que tout s’est dénoué facilement sur les cent dernières pages. Et je trouve ça dommage. Je suis donc restée un tout petit peu sur ma fin.

Il me tarde pourtant de découvrir le troisième tome de cette trilogie ! J’espère, à l’occasion vous faire la première vidéo de ma chaîne Youtube avec la trilogie de Sarah Lark. Il y a tant à dire ! J’ai tellement hâte de vous en parler en vidéo !

Pâques = retomber en enfance, chasse aux œufs, temps suspendu entre l'enfance et le monde adulte, / Merveilleuses Pâques / Pâques aux merveilles /

Pour résumer, Le chant des esprits, est un deuxième tome qui a su me captiver d’emblée malgré quelques appréhensions avant d’ouvrir le livre. Si comme moi, vous retardez le moment d’ouvrir ce deuxième tome, je vous conseille de le faire le plus rapidement possible parce que les 700 pages de ce roman passent à une vitesse folle ! Pour le moment c’est mon préféré de la trilogie !

COUP DE COEUR 

Blowing kisses

Lacavernedhaifa

Publicités

3 commentaires

  1. Cette saga est divertissante et dépaysante. J’ai été séduite par Le Pays du Nuage Blanc et l’ai été aussi avec celui-ci. Les personnages féminins sont bien travaillés et m’ont plu. Quant à l’intrigue, elle est maîtrisée et convaincante. J’ai hâte de lire le troisième tome ! ! 😉

    Aimé par 1 personne

  2. Pareil j’ai hâte de lire le troisième tome ! Sûrement au mois d’Aout ! Surtout pour voir qui nous allons suivre. Et puis je me suis beaucoup attachée à Elaine, j’espère qu’elle ne disparaîtra pas trop, comme le personnage d’Hélène dans celui-ci.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s