Verte, de Marie Desplechin et Magali Le Huche, aux éditions Rue de Sèvres.

❤:

C’est avec un ENORME plaisir et beaucoup d’impatience que je vous parle de mon dernier coup de cœur : une BD jeunesse de toute beauté qui m’a fait craqué dès les premières pages !


MON AVIS

L’histoire en quelques mots :

Verte, c’est l’histoire d’une petite fille dont la particularité est d’être une sorcière. Sorcières de générations en générations, Verte n’accepte pourtant pas ses pouvoir magiques et ne veut en aucun cas devenir comme sa mère : criant à longueur de temps, étant de mauvaise humeur, et voulant passer le chien des voisins à la casserole. Verte préfère (et de loin) penser aux garçons et surtout à Soufi, le plus beau de la classe.

2 (2)

Jusqu’au jour où la grand-mère de Verte décide de la garder tous les mercredis dans le but de réveiller ses pouvoirs magiques…

Les cordes sensibles :

Portée par la plume de Marie Desplechin et les dessins de Magali Le Huche, Verte est une BD tout à fait adorable !

Adaptée des romans jeunesse de l’auteur, on peut supposer que d’autres tomes feront leur apparition dans peu de temps (du moins, je l’espère).

Dès les premières pages, j’ai été subjuguée par les illustrations très enfantine de Magali Le Huche. Les couleurs claires et pastels nous font faire un bon dans le temps, pour notre plus grand bonheur !

3

Verte est une petite fille au caractère bien trempé. Et malgré son côté rêveur, lorsqu’elle a décidé que c’était non, c’est non (et puis c’est tout) ! De cette manière le personnage m’a séduit parce qu’il est le reflet d’un personnage fort, qui ne se laisse pas berner facilement !

J’ai également été conquise par les personnages secondaires, et surtout celui de la mamie Anastabotte. Très touchante, c’est à la fois un mélange de la fée Carabosse et la marraine de Cendrillon. On rêverait tous d’avoir une mamie comme celle-là !

4 (2)

Les sorcières sont surtout des figures féminines et féministes fortes (voir extrêmement fortes). De cette manière on comprend pourquoi sa mère s’est séparée du père de la fillette, mais on ne comprend pas pourquoi ce petit bout de chou ne le connaît pas… Et elle non plus… Cette blessure n’attend qu’une seule chose, celle d’être cicatrisée ; par la magie peut-être ?

Pour résumer, Verte est un véritable petit bijoux, une petite merveille que je vous conseille si vous voulez vous détendre, retourner en enfance, ou bien faire la rencontre de la mamie Anastabotte !

1

COUP DE COEUR

 

Valentine day my ass:

 

Lacavernedhaifa

Publicités

6 commentaires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s