Les Elus, de Steve Sem-Sandberg

Titre : Les Elus
Auteur : Steve Sem Sandberg
Editions : Robert Laffont
ISBN : 978 2 221 14635 4
Pages : 530

Je vous propose aujourd’hui un roman historique autour d’un sujet difficile se rapportant à la Seconde Guerre Mondiale. Mais avant d’entrer plus dans le détail, quelques mots sur l’auteur, car un livre ne s’écrit pas seul et il me semble important de mettre à l’honneur les écrivains dans mes chroniques, puisque sans eux, notre passion ne pourrait exister.

c83b8dce2f78ab98955adf6d645465fd

Un auteur, une histoire :

Steve Sem-Sandberg a commencé sa carrière de romancier en 1976 avec deux récits de science fiction. Il a été récompensé par le prix Dobloug en 2005. Plus connu pour ses romans historiques qui aborde des sujets forts, voir dérangeant, il reçu un second prix littéraire en 2009 avec son ouvrage Les Dépossédés.

Les élus, est son dernier roman.

c83b8dce2f78ab98955adf6d645465fd

L’histoire en quelques mots :

En 1941, à Vienne, l’hôpital du Spiegelgrund a été transformé par les nazis en un centre pour enfants handicapés et jeunes délinquants. Jour après jours, Adrian, Hannes et Julius, pensionnaires de la maison de redressement, tentent d’exorciser l’horreur. Dans un époustouflant ballet de voix tour à tour intérieures et extérieures, ils racontent l’enfer qu’ils vivent et la mort qui les guette au pavillon 15, où l’on extermine les « indésirables ».

c83b8dce2f78ab98955adf6d645465fd

Les  cordes sensibles :

Un roman poignant, saisissant, cruel et dure, qui met en lumière par un grand travail de recherche, une partie de l’Histoire trop longtemps méconnue.

Steve Sem-Sandberg aborde ici un sujet qui nous met mal à l’aise, nous met en colère et nous meurtrie. Il nous met face à notre propre cruauté en tant qu’être humain ; cette part de nous même qu’on aimerait plutôt mettre aux oubliettes.

Par un travail brillant d’écriture, l’auteur, nous plonge dans le quotidien de ces jeunes enfants atterris à l’hôpital du Spiegelgrund soit pour handicap mental ou moteur, soit pour « délinquance ». On se rend très vite compte que cet hôpital n’a pas pour but de soigner les enfants. Au contraire, par un procédé d’expérimentation, les médecins se servent d’eux pour « étudier » les maladies et difformités. Aucune dignité est acceptée dans cet orphelinat, les enfants sont maltraités, surmenés. Et lorsque l’on ne veut plus d’eux on les envoie au pavillon 15, ce fameux pavillon de la mort où les enfants vont passer leurs dernières heures dans des souffrances atroces !

c83b8dce2f78ab98955adf6d645465fd

Un roman qui m’a subjugué par son écriture mais aussi par son sujet. Bien que difficile à lire, notamment dû à l’émotion qui nous submerge face à cette horreur, qui est pire encore lorsque l’on pense que ce roman est plus qu’une simple histoire ; c’est l’Histoire, la réalité, ce qui s’est passé. Pour autant, j’ai trouvé qu’il manquait parfois un peu de souffle. Il faut savoir qu’il n’y a aucuns dialogues. Tout est narré. Il faut donc avouer que parfois cela nuit au rythme de l’histoire, surtout pour un sujet aussi dur que celui-ci !

Pour résumé je conseille ce roman pour tous les passionnés d’Histoire et de Seconde Guerre Mondiale. Steve Sem-Sandberg dans ce roman évoque, par un brillant travail d’écriture et de recherche, un sujet très sensible : celui des expérimentations d’exterminations sur des enfants handicapés ou jugés délinquants. Le prodige de ce roman se trouve aussi dans le génie qu’a eu l’auteur de nous mettre aussi bien dans la tête des enfants que dans celle du personnel hospitalier. Plus qu’un roman c’est à une fresque Historique à laquelle nous invite Steve Sem Sandberg !

Note :

9/10

c83b8dce2f78ab98955adf6d645465fd

J’espère que cette chronique vous aura plu ! En tout cas ce roman m’a donné envie de découvrir d’avantage les romans de l’auteur. En tout cas, je vous retrouve bientôt pour de nouvelles chroniques dédiées à des romans de Noël : du jeunesse, du polar, des beaux livres et des bandes dessinées seront au programme dans les semaines à venir. Je vous souhaites donc de très belles et douces lectures et vous dis à bientôt !

Lacavernedhaifa

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s