L’anniversaire de Kim Jong II, de DUCOUDRAY et ALLAG

L’anniversaire de Kim Jong II est une bande dessinée que j’ai découvert grâce à la blogueuse Pretty Books. Intriguée par la couverture et l’article qu’elle a pu en faire je n’ai pas hésité une seconde à l’emprunter lorsque j’ai vu que ma bibliothèque préférée l’avait dans ses rayons !

Des auteurs, des histoires :

Aurélien DUCOUDRAY est un scénariste de BD français.  Titulaire d’un bac économie et d’une licence d’anglais ratée, il a touché à toutes les facettes du journalisme. Photographe de presse, journaliste rédacteur écrit, journaliste reporter de télévision, on lui doit de nombreux documentaires. Après Championzé (avec Eddy Vaccaro, Futuropolis, 2010) et La Faute aux chinois (avec François Ravard, Futuropolis, 2011), il travaille en ce moment sur différents projets, dont une autre biographie de boxeur avec Eddy Vaccaro sur Young Perez, et Bekame avec Jeff Pourquié pour les éditions Futuropolis.

FullSizeRender(5).jpg

Mélanie ALLAG est une illustratrice française qui en sortant de l’école des Beaux-arts d’Angoulême, a fait ses premiers pas dans la presse jeunesse (Bayard presse). Illustrer des thèmes imposés ou concevoir des pages jeux pour les magazines jeunesses lui a permis de varier les projets et d’acquérir l’expérience pour proposer aujourd’hui des réponses graphiques plus personnelles. Les crayons de couleur sont ses outils de prédilection.

L’histoire en quelques mots :

Corée du Nord.

On suit l’histoire de Jun Sang, 8 ans, et de sa famille. On vit leur quotidien dans un pays non démocratique, très loin de notre culture européenne. On y découvre les moeurs et coutumes d’une nation qui tourne autour de leur dirigeant : Kim Jong II.

« Je suis un jeune de la Corée libérée. La vie me tient à coeur. L’espoir en un avenir radieux aussi. Cependant, ma vie, mon espoir, mon bonheur valent moins que la patrie »

fullsizerender6

Les cordes sensibles :

Un roman graphique qui nous met face à notre relation à l’autre, à l’étranger, aux coutumes différentes et à l’Histoire d’une nation. On découvre le quotidien de ces personnes dont l’identité personnelle est meurtrie au dépens du pouvoir politique. Ces êtres humains doivent se sacrifier au quotidien pour subvenir au besoin de leur famille. Mais surtout on découvre un pays dans lequel la manière de pensée doit être conforme aux idées des dirigeants. Ils apprennent dès leur plus jeune âge à haïr leurs voisins de la Corée du Sud, qu’ils appellent sans scrupules « les fantoches du Sud« .

La liberté intellectuelle est elle aussi contrôlé par le pouvoir en place. A la télévision seule une chaîne est autorisée ; une chaîne de propagande qui met à l’honneur la « bonté du pays ».

Malgré les dessins qui peuvent paraître enfantins et gais, la réalité est tout autre. On est face à un récit d’une pure cruauté qui nous met face à nous-même. C’est une BD qui revendique de vraies idées. Elle permet de s’interroger sur notre quotidien et nous fait rendre compte de la chance que l’on a de vivre dans un pays démocratique.

fullsizerender7

A vrai dire je ne connaissais pas grand chose de la culture coréenne, du moins je connaissais les grandes lignes. Mais cette histoire m’a appris beaucoup. J’ai également pris conscience à quel point nos choix politiques peuvent avoir de réelles conséquences sur notre manière de penser, surtout sur les plus jeunes. Encore une fois, et plus encore, je pense qu’il est important de regarder l’étranger d’une autre manière, de l’accepter, de l’aider et non de le renier et de le chasser, parce que ces personnes que certains politiques veulent exclurent sont des êtres humains en détresse qui veulent fuir un quotidien de toutes les monstruosités.

En résumé cette bande dessinée qui parait raconter une simple histoire, celle d’un petit garçon et de sa famille, est un véritable électrochoc, un véritable coup de coeur, qui permet de prendre conscience de la chance que l’on a de vivre dans un pays démocratique où l’individu peut s’épanouir personnellement. Rien que pour le message qui est passé, je vous recommande de lire cette bande dessinée qui nous ouvre les yeux sur une culture très différente de la nôtre, qui met à l’honneur le pouvoir de la nation au dépens de la vie humaine.

Note :

10/10

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s