La séance de John HARWOOD

Un auteur, une histoire :

Jonh HARWOOD est né en 1945 en Australie et a étudié la philosophie à Cambridge . La séance est son premier roman publié en France.

97595c63463a52f370444c28e13f625f

L’histoire en quelques mots :

Wraxford HALL, dans le Suffolk en pleine époque victorienne… Le vieux manoir anglais surplombe un pays noir et sinistre qu’aucun braconnier n’approche. Qui y croise le fantôme du moine, dit-on, meurt dans le mois qui suit, comme Cornélius et son neveu Magnus, morts tous deux dans d’étranges circonstances, ou bien Eleanor Unwin et sa fille, qui ont mystérieusement disparu.

Janvier 1889. Constance Langton, jeune orpheline londonienne, est contactée par un avocat. Des parents éloignés lui ont laissé un héritage innatendu : WRAXFORD HALL. Charge à elle d’en dissiper les brumes et d’en lever les mystères…

97595c63463a52f370444c28e13f625f

Les cordes sensibles :

Wraxford Hall cette étrange demeure, ce manoir hanté par les innombrables disparitions, n’a pas fini de vous convoiter. Comme de nombreux personnages du roman, vous serez happé par l’atmosphère qui y règne et l’imposante façade, digne des plus grands chef d’oeuvres anglais.

Mélange de spiritisme, de romantisme et d’épouvante, vous plongerai avec La Séance dans un univers digne de la série Penny Dreadful. d’envoûtements en superstitions, John Harwood nous amène dans un univers lugubre, qu’on se délecte à chaque instant, surtout blotti sous un plaid, un soir de pluie.

Le personnage de Constance est tout à fait remarquable. On la suit de sa tendre enfance à l’âge de 21 ans… Son enfance, n’a pas été facile et elle s’est souvent sentie mise à l’écart vis-à-vis de sa jeune soeur, décédée à l’âge où l’on s’éveille ; au point qu’elle pense perpétuellement qu’elle est une fille issue de l’adoption. Alors quand ce manoir lui ai légué, par un parent inconnu, l’idée n’en ai que plus forte.

Commence alors une enquête à travers des histoires de familles et des journaux intimes !

L’écriture de John Harwood est fluide et digne des grands du genre comme Edgar Poe. De belles images se forment et cette lecture est un véritable délice ! malgré quelques longueurs par moment, dû notamment aux différentes histoires qui se superposent, j’ai passé un agréable moment de lecture.

                                                                                           

Pour résumé, je conseille ce roman à tous les amateurs de romans victoriens où les sentiments se mélangent et sont au coeur de toute actions. Je conseille également ce roman aux amoureux de romance sombre, lugubre ; ainsi qu’aux amateurs d’histoires de famille.

97595c63463a52f370444c28e13f625f

Lacavernedhaifa 

 

Publicités

2 commentaires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s