Harry Potter et l’enfant maudit de J.K ROWLING

Titre : Harry Potter et l'enfant Maudit
Auteur : J.K ROWLING
Editions : Gallimard
ISBN : 978 2 07 507 420 9
Pages : 340

Cette chronique me fait chaud au coeur, et je suis très heureuse de l’écrire car il s’agit d’un retour en enfance, d’un retour en féerie, d’un retour à Poudlard, d’un retour dans le monde magique d’Harry Potter !

Sa notoriété est telle, que je passe la partie sur la présentation de l’auteur !

79c29330e3e1be44e916a51112c06996

L’histoire en quelques mots :

Dix-neuf plus tard, Harry Potter est marié et père de trois enfants. Il travaille au ministère de la magie, mais aussi comme tout parent se soucie de ses enfants James, Albus et Lily.

Tout commence par la rentrée d’Albus à Poudlard… Bien que l’école fut un vrai refuge pour son père, pour lui c’est un véritable calvaire ! Albus affronte le poids d’un héritage familial dont il n’a jamais voulu, et c’est parfois difficile de se faire une place lorsque son père est Harry Potter !

Qu’elle est donc la part de liberté, la part d’indépendance ? Mais aussi comment va-t-il réussir à construire sa propre identité ?

79c29330e3e1be44e916a51112c06996

Les cordes sensibles :

J.K ROWLING nous propose une confrontaton avec un nouveau genre littéraire, et pas des moindres puisque ce huitième tome de la série n’est autre que le script de la pièce de théâtre qui se joue à Londres en ce moment même !

Ce choix ingénieux est d’autant plus intelligent car il permet d’ouvrir les portes à un univers bien loin d’être populaire. Malheureusement aujourd’hui il est de plus en plus rare d’aller voir des pièces de théâtres, surtout pour les plus jeunes. Je trouve donc que ce choix est un tour de force car il démocratise les planches grâce à un univers très populaire, qui fait rêver des millions de lecteurs ! 

Bien sûr ce choix était risqué, notamment pour réussir à recréer l’univers si riche des romans ! Malgré quelques faux pas, je trouve que le défi est plutôt réussi ! Bien sûr l’absence de description peut en choquer certains, mais je pense que les lecteurs invétérés de la série sont bien armés pour affronter le script en complétant « les morceaux manquants » par leur potentiel imaginatif.

Ce qui m’a, peut-être le plus dérangé par moment c’est la caricature de certains personnages notamment celui de Ron, qui bien qu’il permette d’ajouter une touche humoristique à l’histoire, n’est pas très fidèle à la réalité. En effet, Ron a grandi, c’est un adulte et il se comporte parfois un peu trop comme un enfant. Certaines de ses réactions ne sont pas logiques. Mais ce n’est que mon avis.

79c29330e3e1be44e916a51112c06996

Albus est un personnage intelligent, qui rappel mainte fois son père, et pour qui on gagne beaucoup d’affection tout au long du récit !

Mais surtout quel plaisir de retourner dans l’univers si particulier d’Harry Potter ! C’est un comme un bonbon tout doux, un coussin moelleux, un réconfortant qui fait tellement de bien à notre coeur de lecteur !

Si je devais vous dire une dernière phrase se serait celle-ci : n’ayez pas peur du style théâtral ! Même si j’ai pu lire des critiques où les lecteurs étaient déçus, je vous le conjure vous n’y serez pas, car il est si doux de retrouver nos personnages favoris !

Note :

9/10

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s